Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

Posted on by Pinkman

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

Ubisoft Montpellier nous raconte les destins de cinq personnages emportés par la Guerre de 1914-1918.
Voilà cent ans que la Première Guerre mondiale – la fameuse Der des Der – éclatait. Pas vraiment pour célébrer le début des hostilités, mais plutôt pour que l’on n’oublie jamais le sacrifice de millions d’anonymes, Ubisoft publie aujourd’hui Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre. Porté à bout de bras par Paul Tumelaire, le jeu sort des sentiers battus et adopte un style graphique volontairement décalé pour nous inviter à nous souvenir, sans sombrer dans l’horreur pour l’horreur. Une jolie réussite historico-ludique.

Toutes nos vidéo ICI

 

Soldats Inconnus Mémoires de la Grande Guerre

Oh Barbara, Quelle connerie la guerre

Au départ de Soldats Inconnus, on découvre la tragédie que connaît une petite famille de Saint-Mihiel. Alors que Karl – le gendre allemand – est expulsé de France, peu de temps après, c’est Émile Chaillon, le paternel, qui est mobilisé. La guerre est déclarée entre la France et l’Allemagne, Marie se retrouve seule avec son jeune fils. Peu après son affectation, Émile se lie d’amitié avec Freddie, un Américain. Dans le même temps, Karl est enrôlé dans les forces du Baron Von Dorf et Anna, une infirmière belge, se retrouve coincée dans un Paris sous la menace d’une invasion allemande.

En quelques minutes, tous les personnages de Soldats Inconnus nous sont ainsi présentés. Nous apprenons à les connaître et à les apprécier alors que se déroulent les premiers événements d’un conflit qui ne devait pas durer. L’offensive allemande est bloquée suite à l’épisode des taxis de la Marne et grâce au soutien des forces britanniques, l’Armée française parvient à stabiliser le front. La guerre des positions peut alors commencer, et avec elle les horreurs des tranchées, le bombardement incessant de l’artillerie, les percées manquées et les premiers essais d’attaques chimiques.

Soldats Inconnus Mémoires de la Grande Guerre

ANNA ET LES TAXIS DE LA MARNE

Les généraux triomphent, les soldats tombent
Ces différents épisodes du conflit nous sont tous contés dans Soldats Inconnus, mais avec ce style si particulier – mélange de naïveté et de poésie – qui permet de faire passer les choses, en douceur, mais sans en atténuer la force. Aidés par une touchante bande-son, les développeurs de chez Ubisoft Montpellier nous proposent régulièrement des piqûres de rappel sous la forme de planches historiques que l’on n’est jamais obligé de consulter, mais qui permettent d’en savoir un peu plus sur ces lointains souvenirs du collège : Ypérite, Chemin des Dames, Voie Sacrée…

Soldats Inconnus Mémoires de la Grande Guerre

Historiquement parlant, Soldats Inconnus est une franche réussite, de celles qui font dire qu’il est possible d’apprendre tout en se divertissant. Nous avons déjà évoqué les faits historiques qui permettent de faire le point sur les grands événements de la guerre ; mais il nous faut aussi parler de ces articles à collectionner tout au long et qui nous en apprennent un peu plus sur le quotidien des soldats, via des objets de la vie de tous les jours : les fameux uniformes garances de nos poilus, les plaques d’identification, les blagues à tabac… Seule critique : scénario oblige, le jeu fait abstraction du front de l’Est.

Une guerre entre Européens est une guerre civile
S’il dépeint avec justesse la Première Guerre mondiale et dispose d’un petit côté “livre d’histoire” pas désagréable, Soldats Inconnus n’oublie jamais qu’il est avant tout un jeu vidéo. En ce sens, il nous propose donc un gameplay intéressant, même s’il ne plaira sans doute pas à tout le monde. Principalement constitué de petites énigmes, ce dernier repose sur des tableaux relativement simples (2-3 écrans au début, 4-5 sur la fin) qu’il convient de parcourir, pour obtenir différents objets et repérer les éventuels mécanismes à actionner.

Soldats Inconnus Mémoires de la Grande Guerre

Une grande partie du jeu consiste donc simplement à utiliser les bons objets au bon endroit ainsi qu’à utiliser correctement des mécanismes, qui ressemblent parfois à de vrais casse-têtes. Il n’est toutefois jamais question de verser dans une difficulté excessive, et un système d’indices a même été mis en place afin que les moins joueurs d’entre-nous puissent encore s’en sortir sans trop coincer. Intelligemment, ces indices ne se débloquent que petit à petit, comme pour pousser les joueurs à chercher la solution avant de baisser les bras.

La guerre, c’est une chose trop grave pour la confier à des militaires
Tout au long des quatre chapitres de l’aventure, la difficulté va crescendo, mais Ubisoft Montpellier est resté modeste et les joueurs les plus endurcis ne rencontreront absolument aucune difficulté durant les six à huit heures que dure l’aventure. Ils apprécieront, en revanche, les efforts déployés par les développeurs pour renouveler un peu les choses. Ainsi, les énigmes font appel à des mécanismes un peu plus complexes à mesure que l’on s’approche du dénouement, et quelques séquences « action » sont là pour changer un peu de registre.

Soldats Inconnus Mémoires de la Grande Guerre

Les destins de tous nos personnages se croisent régulièrement, et lorsqu’Anna croise Émile et Freddie ou lorsqu’un peu plus tard, elle vole au secours de Karl, nous découvrons des épisodes « conduite » aussi amusants que joliment mis en scène. Ensuite, des passages aux commandes d’un char d’assaut ou quelques exercices de tirs apportent encore un chouia de variété, même si l’essentiel du jeu se compose des tableaux / énigmes dont nous vous proposons de découvrir un extrait dans notre vidéo de gameplay… Un extrait qui prend soin de ne rien dévoiler de l’intrigue mise en scène, avec talent, par Ubisoft.

Leave A Response

You must be logged in to post a comment.