EA Sports UFC

Posted on by Pinkman

EA Sports UFC

Après l’arrêt de THQ, EA Sport a repris le flambeau de la série de titres dédiés à l’UFC et à l’univers des MMA, pour en faire un jeu proche du photo-réalisme et une simulation pointue.

Toutes nos videos ICI

Interdits de compétition en France, les Mixed Martial Arts (MMA) ne le sont pas dans l’univers des jeux video. Jusque-là développée par THQ, la licence du Championnat majeur de la discipline, l’UFC, était orpheline après la disparition de la société américaine. Mais EA Sport a repris le flambeau et signe l’un des titres majeurs des consoles next génération.

UFC Benson Henderson

Car avant tout, le jeu est beau. Animé par le même moteur graphique que Fifa 14, le jeu est quasiment photo-réaliste. Là où sur une simulation de football, l’animation de 22 joueurs doivent être gérée, sur EA UFC, seuls deux combattants doivent être animés. Le résultat, c’est donc des muscles, de la sueur, du sang et les combattants ont le visage de plus en plus marqué au fur et à mesure du combat.

L’endurance coeur de la stratégie

UFC randy fedoromslaget

Mais le réalisme ne se voit pas qu’au niveau des graphismes. Nous sommes bien là en présence d’une simulation, à ranger dans le rayon pointu de la catégorie. EA a repris le système de jeu qu’utilisait THQ, à savoir la répartition des coups de pieds et de poings sur les quatre touches de la manette. Les gâchettes servent à choisir la hauteur de frappe et aussi à effectuer les coups spéciaux, propres à chaque combattant. Il faudra peu de temps pour gérer les coups simples, un peu plus pour placer des coups signatures.

Le centre du gameplay se situe au niveau de la jauge d’endurance.

Dans la peau de Bruce Lee

ufc bruce lee

Le sol; là où se situent les innovations majeures du jeu. Tenter de faire une soumission ouvre un tout nouveau système de gestion, une sorte de mini-jeu où l’on peut diriger le stick dans quatre directions (haut, bas, gauche, droite) pour tenter de remplir une jauge en insistant sur cette direction. Pour se défendre, l’adversaire doit contrer ce mouvement en se dirigeant dans la même direction.

Le Mode Carrière permet de créer, entraîner et modeler son combattant de A à Z. Un mode Combat Simple, et aussi présent de même qu’un Mode multi-joueur. Le légendaire Bruce Lee est déblocable au fil du jeu ou disponible en DLC.

En 2014, autant dire que nous avons déjà vu passer pas mal de beaux jeux, et vous avez sans doute remarqué que certains ne révèlent leur beauté qu’après plusieurs heures… On appréciera alors les détails, les choix artistiques, la finesse des couleurs et j’en passe, avec plus de facilité. Pourquoi est-ce que je vous dit cela à propos d’un jeu de combat sur le sport le plus violent qui soit ? Parce que la réalisation technique, les graphismes, vous ne les apprécierez pas tout de suite dans EA Sports MMA.

En effet, vous remarquerez de suite que les combattants sont extrêmement bien modélisés, que la sueur perle sur leurs muscles, se contractant à l’impact et se décontractant ensuite… rien que cela devrait déjà vous impressionner, mais ce sont surtout les bleus, les coupures et la manière dont la peau des combattants va se dégrader au fil des combats qui vont vous coller au tapis. Alors même si la modélisation du public ne restera pas dans les mémoires (elle demeure néanmoins correcte), vous aurez du mal à oublier le niveau de détail apporté par les développeurs sur les corps des lutteurs.

En cela, EA Sports MMA représente vraiment un tour de force, à la fois superbe et impressionnant, même pour les non-initiés. Notons par ailleurs que les torsions des muscles et surtout des attaches (poignets, genoux, etc.) ont bénéficié de beaucoup de soin, même si dans certaines conditions les courbures des chevilles ont tendance à manquer de réalisme. On s’en accommodera, car le système de jeu aura de quoi vous occuper un bon moment et offre une marge de progression saisissante.

UFC 2014

Inutile de détailler dans les moindres détails le système de combat d’EA Sports UFC. Pour faire simple, vous pouvez frapper avec les poings, les coudes, les genoux ou les pieds lorsque vous êtes debout, et ce avec toutes les subtilités qui vont bien (crochets, retournements, etc.).

Comme c’est le cas dans la réalité, les lutteurs peuvent aussi entrer en “clinch” (prises au corps à corps) et c’est en jouant avec des mouvements de sticks analogiques que vous prendrez ou non l’ascendant. Viennent ensuite les phases de prises au sol, toujours jouables à l’aide des sticks. Bien entendu, vous pouvez frapper avec vos jambes et vos bras à tout moment, quelle que soit votre position. On retrouve ainsi toute la panoplie de mouvements visibles dans l’UFC réel.

Alors s’il est facile de frapper, gérer une séquence de clinch ou de prise au sol est nettement plus complexe et il est IMPERATIF de passer par les tutoriels pour bien en comprendre le fonctionnement, sans quoi vous serez rapidement dépassé. Car ne l’oublions pas : si le MMA est un sport où les coups directs sont superbes (ou monstrueux) à regarder, c’est souvent par une prise que se termine une bataille.

Soyez donc prêt à passer des heures à vous entraîner sur ces phases sous peine de trop souvent flirter avec la défaite. Dans son ensemble, ce système de jeu, qui exploite tous les boutons de la manette, stick compris, est complet et gratifiant sur la longueur, mais il requiert beaucoup de pratique pour être maîtrisé. Rassurez-vous cependant, l’investissement en temps sera finalement “rentable” tant vous serez efficace une fois que vous aurez compris le rythme du jeu.

Leave A Response

You must be logged in to post a comment.